les mots de ma plume

les mots de ma plume

Lettres d'encouragement


La recette de l'amitié.

amitié 1.jpg
 Recette de l'amitié.

 

Temps de préparation : 30 minutes quotidiennes au minimum

Cuisson: toute la vie.

 

Ingrédients:

 

1 beau cœur pur

1 kilo de sincérité

500 gr de bonne volonté

3 cuillères d'humour, de bonne humeur et de compréhension.

 

Préparation:

 

Pelez votre cœur, ôtez-en la jalousie et les rancœurs, jusqu'à obtenir une sincérité pure.

Beurrez généreusement de soutien inconditionnel.

Ajoutez de la bonne volonté finement râpée.

Parsemez d'humour et de bonne humeur ciselés.

Présentez ce plat chaud avec le sourire, à chaque fois que l'occasion s'en présentera.

 

( L'abus de cette gourmandise est recommandée pour la santé!...)   amitié 2.jpg


04/03/2016
0 Poster un commentaire

Facture acquittée.

Dieu père.jpg   Facture acquittée!... 

(inspiré d'un texte de Marie Lafôret.)

 

Un soir, pendant que la maman préparait le souper, le petit garçon arriva dans la cuisine et lui présenta un morceau de papier. La maman essuya ses mains à son tablier et lu ce qui était écrit:

 

- Pour avoir tondu la pelouse: 5€

- Pour le nettoyage de ma chambre cette semaine: 1€

- Pour avoir fait les courses avec toi: 0.50€

- Pour avoir gardé mon petit frère: 0.25€

- Pour avoir eu un bon bulletin: 5€

- Pour avoir sorti les poubelles: 1€

- Pour le nettoyage de la cour: 2€

                                         Total:  14.75€

 

La maman regarda son fils droit dans les yeux. On pouvait voir défiler dans son regard, une foule de souvenirs... La maman prit alors la plume, tourna la feuille et écrivit au verso:

 

- Pour t'avoir porté pendant 9 mois: Gratuit.

- Pour toutes les nuits blanches passées auprès de toi pour prier et te soigner:  Gratuit.

- Pour toutes les larmes versées depuis ta naissance: Gratuit.

- Pour toutes mes inquiétudes à ton sujet: Gratuit.

- Pour tous les conseils, les connaissances transmisses et pour le prix de tes études: Gratuit.

- Pour tes jouets, tes vêtements, ta nourriture: Gratuit

   Mon fils, si tu fais le total, tu constateras que le prix de mon amour pour toi est: Gratuit.

 

Quand le fils eut terminé de lire les mots de sa mère, des larmes roulaient sur ses joues. Il s' écria:

Maman! je t'aime.

Il prit alors la plume, ratura sa facture de deux grands traits et écrivit en travers:  PAYE.

 

Cette petite histoire nous rappelle ce passage de la Bible:

Car Dieu à tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ai la vie éternelle.


12/01/2016
0 Poster un commentaire

Conte d'automne.

DSCN1284.jpg

 

IL fait doux et le soleil lance ses derniers rayons. Les arbres flamboient dans des teintes aussi splendides que variées, passant de l'or au rouge feu... Elles feraient pâlir de jalousie le plus génial des peintres.

Main dans la main, un grand-père et son petit fils flânent sur un chemin forestier. Ils s'émerveillent des beautés de l'automne et se gorgent des senteurs de l'humus.

Le grand-père à bien du mal à satisfaire la curiosité de l'enfant...

 

     - Dis papy?...

     - Oui?

     - Pourquoi les arbres sont-ils tout rouge en automne? Ont-ils honte?...

     - Et pourquoi auraient-ils honte?...

     - Parce qu'ils savent que bientôt, ils seront tout nu!...

     - Non, non...Ils n'ont aucune honte. Ils sont tout rouge parce qu'ils rient très fort...

     - Pourquoi?...

     - C'est vrai que l'hiver va venir et les arbres auront à traverser une période difficile, de froid, de silence... On pourrait croire qu'ils sont morts. Mais vois-tu, ils ont au fond d'eux cette espérance qu'au prochain printemps, ils ressusciteront et seront très beaux. Voilà pourquoi ils rient très fort!

     - Ils rient?... Mais je n'entends rien!

     - Ils ont un rire silencieux fait de confiance et de foi. Comme nous...

     - Pourquoi comme nous?...

     - Nous aussi nous avons cette espérance en Dieu, qu'Il prend soin de nous quotidiennement, comme le ferait un papa ou une maman. Et si la difficulté vient, Dieu nous en délivre toujours. Certes, il y aura peut-être un moment de souffrance à traverser, mais par la foi, dès à présent, nous pouvons en rire...

 

Henri Briffaut.

Vous tressaillez d'allégresse, quoique vous soyez maintenant, pour un peu de temps, affligés par diverses épreuves.

La Bible Épitre de Pierre, chapitre 1 verset 6.

    


12/11/2015
0 Poster un commentaire

Père...

Qui, parmi toutes ces personnes, s'est proposé d'être pour vous un père?...

 

Une star de cinéma mondialement connue?... Non?

Alors peut-être, une star adulée de la chanson ou du sport?... Non plus?...

Disons un grand couturier ou un célèbre restaurateur?... Encore non!...

Laissez moi réfléchir...

Un milliardaire, un politicien, une vedette de la télévision?...

Je vois que vous dodeliné négativement de la tête...

Un artiste quelconque sublimant son art?... Toujours pas?

Je ne vois vraiment pas. Ah!... ça y est j'ai trouvé!...

Un ami ou simplement un voisin?... Une connaissance?...

Non?!...

Ne cherchez plus, je vous donne la réponse: PERSONNE!

Jamais personne ne s'est proposé un jour, d'être votre père, de prendre soin de vous quotidiennement et vous donner un amour inimaginable.

Il n'y a que Dieu qui l'a fait.

 

Je serai  pour vous un père et vous serez pour moi, des fils et des filles dit le Seigneur tout puissant.

La Bible: 2 Corinthiens chapitre 6 verset 18

 

 


11/11/2015
0 Poster un commentaire

Goutte à goutte.

 Cher ami,

Peut-être vous interrogez-vous sur l'utilité de votre service au sein de l'église.

Cela vaut-il la peine que je continue? Ce que je fais, n'est-il pas dérisoire? Ce service a-t-il encore un sens, un intérêt?...

Texte inspiré de ce passage biblique du livre des Actes, chapitre 1 et verset 6:

Ce que j'ai, je te le donne.

 

 

grotte.jpg
 

 

Dans les profondeurs d'une grotte, à l'abri des regards, une goutte d'eau se cramponne au plafond. Elle prend son temps. Elle prend le temps. Avant sa chute fatale, elle prend le temps de déposer ses minéraux. Comme un cadeau. Comme une trace de son passage. Elle fait comme tant d'autres  de ses sœurs  ont fait avant elle...

Avec le temps, avec leurs petits moyens, les gouttes ont façonné une proéminence brillante et nacrée...

- Ah!... Voilà la goutte suivante...

L'on dirait une perle suspendue à son cordon irisé. Elle aussi ajoute sa touche à la composition commune.

Ploc!

Dans son bruit caractéristique, la goutte vient de s'écraser sur le sol. Je n'ai pas le  temps de m'apitoyer sur son sort, que déjà, la goutte suivante perle au plafond. On dirait que la grotte pleure d'un chagrin inconsolable...

Ploc!

La chanson des gouttes est une rengaine infinie qui se perd en écho dans les entrailles de la terre.

Inlassablement, les gouttes se succèdent.

Ploc!

Savent-elles au moins, qu'un jour, leur labeur de fourmis deviendra une œuvre d'art digne de Rodin?... Une somptueuse stalactite, tout en beauté, ou bien une stalagmite, sa sœur jumelle qui s'élance vers le haut, telle la colonne d'un temple aux éclats de diamant!...

Ploc!

Et dans un futur plus ou moins proche, goutte après goutte, dans un travail de longue haleine, le vide béant de cette grotte se remplira de merveilles, de beautés, de splendeurs cristallines.

 

Je reste bouche bée, interdit, émerveillé!

 

     - Mais comment font-elles?... Elles sont si petites, si inoffensives...

 

Voulant percer leur mystère, je me hasarde dans ce dédale froid et silencieux, et je demande à la première goutte venue, quel est donc son secret.

Elle ne me répond pas. J'insiste... Peine perdue!. Je rebrousse chemin, déçu et pensif.

 

     - Leurs vies sont bien brèves et leurs fins, bien brutales!...

 

Ma lampe éclaire mes pas et les dirige vers la sortie. Sous mes pieds, l'eau ruisselle et s'écoule en multiples fils d'argent. C'est là que je comprends tout. L'évidence apparaît et tout devient clair.

 

La force des gouttes vient de cet art d'abandonner une partie de soi-même pour le simple bonheur de celui ou de celle qui contemplera leur labeur. Abandonner un peu de soi-même pour réjouir les yeux et le cœur d'autrui. La goutte donne. Elle donne se qu'elle a. Avec simplicité. Sans regrets, sans penser à demain, sans rien demander en retour.

 

Elle ne meure pas. Elle rejoint ses sœurs dans un petit ruisseau, elle se charge de nouveaux minéraux, se glisse dans la fente d'un rocher, et le cycle recommence...

 

Dans les profondeurs d'une grotte, à l'abri des regards, la goutte d'eau se cramponne au plafond. Elle prend son temps. Elle prend le temps. Avant sa chute fatale, elle prend le temps de déposer ses minéraux. Comme un cadeau. Comme une trace de son passage.

Ploc!

Elle poursuit son œuvre, ailleurs. Goutte à goutte.

 

 

Henri Briffaut.

 

 

 

 

 

 

 

 


29/10/2015
0 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser